Street Art, Made In Rombas… si si, je te jure!

J’ai toujours adoré croiser la route d’une œuvre d’art, et quand il s’agit de street art, cela m’interpelle encore plus! Ce mélange d’éphémère, d’interdit, de rapidité d’exécution! Ayant vécu à Londres, et y retournant régulièrement, j’ai pris l’habitude, là bas, d’ouvrir l’œil, de lever le nez, car l’art s’y cache partout. Des quartiers sont plus « touchés » que d’autres, et grâce à Coralie du blog « Tea Time in Wonderland« , j’ai appris qu’il existait même des visites guidées, notamment à Shoreditch, quartier hautement à la mode, où j’ai failli perdre la raison et mes pounds lors de mon dernier séjour en découvrant de magnifiques boutiques, un marché historique rempli de créateurs, des restaurants de folie, bref, un quartier à éviter si tu tiens à rester marié(e) si tu l’es, ou si tu souhaites pouvoir économiser pour ta retraite. Le second quartier où de nombreux graffitis sont visibles est Camden. Etonnamment, je ne m’en suis jamais aperçue, car comme Coralie dans son article sur le tour guidé qu’elle y a fait grâce à Camden Street Art Tours, quand je vais à Camden, c’est pour aller dans les différents marchés, qui s’étalent sur plusieurs rues et immeubles. Et ils sont déjà si surprenants, si agressifs visuellement, qu’on ne pense pas à faire attention au reste. 

Les photos de Camden ci -dessous datent d’il y a 15 ans (bordel…15 ans quoi!!!), mais en fait, cela n’a pas changé!

3288_78792107250_3410234_n 3288_78795977250_7117623_n

Cette photo ci-dessous, je l’ai prise l’été dernier aux abords du site olympique des JO de Londres, qui est en pleine réhabilitation. J’aimerais bien savoir si elle est encore là cette chouette chouette !

Jpeg

Coralie m’a fait également découvrir une ville étonnante, où je ne m’attendais pas à trouver de telles œuvres: Cork, en Irlande. Et c’est là, sur son blog. Dans son article, elle nous présente Psychonautes, qui m’a impressionné par sa qualité d’exécution, par les détails, les couleurs… bref… souffle coupé!

Bon alors évidemment, Rombas n’est pas le spot le plus « in » pour observer des œuvres de street art, on est bien d’accord. Pour autant, quand on fait un peu attention, on peut y croiser de jolies choses. Attention, je ne parle pas de dégradation volontaire en notant une phrase insultante (souvent bourrée de fautes d’orthographe, d’ailleurs), je te parle d’une réelle envie d’embellissement, de montrer ce que l’artiste sait faire. Pour moi, ce type de processus est bien de l’Art et il devrait avoir toute sa place dans chaque ville, afin de révéler les talents cachés. Pour exemple on peut prendre des « hors-la-loi » sacrément doués devenus célèbres (et très côtés sur le marché de l’art) comme:

BANKSY

banksy

BASQUIAT

Boy and Dog in a Johnnypump (1982) by Jean-Michel Basquiat, via Fondation Beyeler.

Boy and Dog in a Johnnypump (1982) by Jean-Michel Basquiat, via Fondation Beyeler.

C215

C215-1

Mais je ne vais pas te faire l’inventaire des Street Artistes qui sont passés de la rue aux galeries d’art, car premièrement, c’est rare, deuxièmement, ça coûte quand même cher en peinture, troisièmement tu devras vivre caché, ou mourir très jeune.

A Rombas, c’est bien sûr plus discret, on n’est pas à New York, Londres, Paris… C’est moins flamboyant (ça c’est la culture germanique!), mais j’ai trouvé ma petite balade très amusante, et surtout elle m’a fait remarqué que les murs de ma ville sont incroyablement propres! J’ai même failli abandonner à un moment, me disant que les rebelles avaient quittés le navire, que les artistes agissaient ailleurs… et que Rombas était donc bien triste, car le graffiti est une réelle appropriation de la ville par ses habitants (ceux doués en dessin, hein! pas besoin, demain matin de sortir de chez toi et de dessiner la tête à Toto sur un arrêt de bus, on est bien d’accord?…). Et puis, enfin, je vois un petit quelque chose par-ci, et une petite touche de couleur par-là. J’ai donc repris espoir et cela a donné ça!

Pochoirs

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Petits Messages

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg  Jpeg

Fresques

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Cette dernière fresque date de 2006… On est soigneux et respectueux à Rombas!!!

Bien sûr, je n’ai pas encore arpenté toute la ville, Lolita avait les pattes qui fumaient! Je ferais donc de petits updates régulièrement si je trouve de nouvelles pépites! D’ailleurs, si tu es rombasien ou rombasienne, et que tu as déjà croisé des tags, graffitis ou autres dessins muraux, n’hésite pas à me contacter pour m’en informer, je me ferais un plaisir de fixer en image cette œuvre éphémère!

Un dernier détail, on est bien d’accord que le graffiti est illégal en France. Il est considéré comme « une destruction, une dégradation ou une détérioration volontaire d’un bien appartenant à autrui » même si c’est joli… et en gros on va dire que l’on risque de 1500 à 30000e d’amende et jusqu’à 2 ans d’emprisonnement. Alors ce serait con de se faire choper pour une tête à Toto, non?

ariol_19807846_1

3 réflexions sur “Street Art, Made In Rombas… si si, je te jure!

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s