Il est temps de faire mon coming-out… Non, je ne suis pas Végétarienne…

Je te rassure tout de suite , loin de moi l’idée de faire la morale sur tel ou tel comportement alimentaire! Chacun a sa façon de consommer selon son envie, ses croyances ou son porte-monnaie. Ce sera juste un petit coup de gueule par rapport aux termes utilisés à tours de bras, et à la connotation de ces termes. Oui! Marre de passer pour une illuminée dans nos contrées reculées! Mais tout d’abord… petit rappel de définition (merci Wikipédia!):

« Le végétarisme est une pratique alimentaire excluant la consommation de chair animale pour des motivations diverses. Certains végétariens le sont pour des raisons liées à l’éthique, leur religion, leur culture ou leur santé, mais d’autres facteurs peuvent motiver l’adoption d’un régime végétarien, comme la critique des méthodes de traçabilité, d’élevage et d’abattage, l’accès aux denrées alimentaires, l’impact environnemental des modes de production et de prélèvement de ces dernières ou encore le refus par principe de l’exploitation animale.

La définition la plus large du végétarisme correspond à l’ovo-lacto-végétarisme. Il s’agit du végétarisme occidental classique qui consiste à consommer des végétaux, des champignons et des aliments d’origine animale comme le miel, les œufs, le lait ainsi que leurs produits dérivés. »

Cela te parait plus clair??? Maintenant, je peux commencer à râler! Car oui, j’ai envie de râler aujourd’hui! Pas sur les non végétariens, pas sur les végétariens, ni sur les végétaliens, mais tout d’abord sur ces personnes qui ont le don de vouloir absolument te mettre dans une case!

« Tu ne manges pas de viande? Tu es végétarienne? » Naaaaaaaaaan! En tout cas, je n’ai pas la prétention de l’être, et au pire, si je le suis, en quoi ça te gêne? Hein? C’est vrai ça! Entre les « fais gaffe aux carences », « tu ne manges que des légumes??? », « tu vas tomber malade », « c’est quoi qui ne va pas chez toi? Une énorme entrecôte ça ne te fais pas envie? », j’ai du mal à garder mon calme et à répondre poliment, et avec un sourire courtois. Pourquoi devrais-je me justifier? Je te demande à toi pourquoi tu fumes? Pourquoi tu ne manges pas de choux de Bruxelles? Pourquoi tu portes des leggings bariolés ou zébrés ou encore des imprimés léopard? Je me moque, oui, mais en silence, je pouffe dans mon coin, je me gausse, je ricane mais je ne te fais pas chier avec ça! Je ne t’embarrasse pas, je ne te demande pas de m’expliquer ton mode de vie, ou les traumatismes de ta petite enfance afin que je comprenne ton addiction aux imprimés animaliers…naaaaaaaan, je ne fais pas ça!

légumes

Et si tu vis dans notre belle région, tu sais qu’il est difficile d’éviter les spécialités culinaires consistantes, à base de viande comme le pâté lorrain, la quiche lorraine, le fuseau lorrain… si tu n’en consommes pas, c’est péché! C’est repasser à l’ennemi! C’est pire que de laisser ton chien faire caca au beau milieu de la place Stanislas de Nancy.

Crédit Photo Arlax Tu vois? Là, juste au milieu...la honte!

Crédit Photo Arlax
Tu vois? Là, juste au milieu…la honte!

Le second type de personnes qui m’insupportent en ce moment, ce sont les intermittents du végétarisme, les fashion-végétariens, qui, parce qu’ils font 2 repas sans viande dans la semaine se proclament adepte de la secte de la carotte qui crie et que franchement c’est troooop tendance. Ceux-là même qui cèdent à l’appel de la première charcuterie venue, qui pensent que manger une salade lavera leur conscience. Mais hoooo! C’est pas grave, si tu ne l’es pas, c’est pas un fashion faux-pas, rassures toi! Je ne le suis pas, j’assume! Vis seulement selon tes principes, tes envies. Et là, c’est le moment de te conseiller d’aller voir le site du Mouvement Colibris!  Tu pourras comprendre ainsi, que chaque action est importante, et que, à ton échelle, tu peux faire selon tes moyens, ton envie, sans obligatoirement partir dans de grandes théories que tu ne pourras pas tenir, ou en tout cas pas du jour au lendemain. Perso, oui la cause animale me touche pour de nombreuses raisons que je ne vais pas développer, pour autant, je porte du cuir par exemple. Parce que remettre en cause tout son mode de vie réclame du temps, de la patience, de l’engagement, et une unanimité de l’entourage, et pas seulement un besoin d’être tendance ou donneur de leçon! Merde quoi! Vis par toi même!

VEGAN-~1

Voici mon cas personnel pour que tu comprennes ma démarche, et comme ça, ma justification, tu l’auras une bonne fois pour toute! Je ne suis donc pas végétarienne, même si la chair animale est plus que rare voire inexistante dans mon alimentation. Je suis ce qu’on appelle flexitariste et locavore. Houlàààà, je te perds, je le sens! Du calme, j’explique.

Je suis flexitariste, c’est à dire que je m’impose (et je choisis volontairement ce mot) un régime alimentaire particulier sans viande ou presque, pour mes propres repas, pour des raisons de santé tout d’abord ( je ne rentrerai pas dans les détails, je te rassure), d’éthique face à la condition animale (mon passé d’adhérente au WWF et aux Jeunes Naturalistes de la Moselle, association se chargeant de la sensibilisation des plus jeunes à l’environnement, a laissé quelques traces heureusement), de traçabilité plus que douteuse de notre nourriture et enfin de perte de poids (je ne vais pas te mentir, ce régime alimentaire m’a fait perdre plusieurs kilos). Quand je suis à l’extérieur, il m’arrive de manger de la viande ou du poisson en petite quantité, la plupart du temps pour des raisons de confort (oui, fouettez moi, vous, les végétariens purs et durs!):

-Tout d’abord pour ne pas embarrasser mes hôtes, car quand tu ne manges pas ce qu’on te met dans l’assiette, l’hôte le prend mal. Il pense alors que ce qu’il a fait à manger est dégueu ou que ce n’est pas assez bien pour toi, ou que tu es malade, ou anorexique (hein les copines??? c’est gentil de s’inquiéter mais bon, c’est un peu lourd quand même à force! et si je vais aux toilettes c’est parce que j’ai vraiment envie de faire pipi!).

killertomato

On est vite catalogué « chiant de service ». D’ailleurs, le César de la meilleur adaptation à la situation « végétarienne » revient à ma môman adorée dans son rôle de Maîtresse de Maison pour le repas de Noël, et qui, quand je lui ai demandé de faire comme d’habitude, et que je mangerai ce qui m’ira sur la table, a commencé par râler en hurlant qu’elle devait repenser tout son menu à cause de moi, puis a souhaité me faire un repas juste pour moi pour être sûre que je mange. J’ai donc eu droit à des plats avec du poisson… voilà, voilà, voilà… (cf la définition du végétarisme donc).

-Ensuite , il est rare de trouver des plats végétariens dans les restaurants par chez nous (merci les pizzerias en tout cas, car il y a toujours une pizza vegan!) sans à nouveau passer pour l’emmerdeuse de la soirée… « je peux avoir une vosgienne sans lardons, qui sera de toute façon facturée au même prix ou plus cher car enlever un truc équivaut à un supplément? non? ha bon…tant pis, je prendrais un verre d’eau alors… » D’ailleurs, j’achète aussi de la viande, pour ma famille, notamment pour Mr Grizzly, qui est un véritable omnivore, voire carnivore. Tu te rappelles du sketch de  Florence Foresti??? Un petit rappel alors! ( il n’aime pas du tout ce sketch, va savoir pourquoi…!)

-Il est aussi bien évident que je ne force pas ma fille à ne manger que de l’herbe sinon je ferais comment pour les nuggets du MacDo? hein? Pas envie de me retrouver face à la furie destructrice d’une enfant de 6 ans, car elle n’a pas sa dose hebdomadaire de carcasses de poulet réduites en bouillie, reconstituées et panées! Pas suicidaire la Mum!

Photo Ludovic Bertron

Photo Ludovic Bertron

-Et enfin, il est vrai que parfois, j’ai une grosse envie de poisson (pas fan des viandes et dérivés). On ne peut donc pas m’appeler végétarienne mais flexitariste, je m’adapte à la situation, à mon environnement.

Ce qui m’amène à te parler de mon côté locavore. C’est assez simple. Etre locavore, c’est consommer de la nourriture produite autour de chez toi (on va dire dans un rayon de 100 à 250km, grand max). J’achète donc des produits frais et surtout de saison. C’est effectivement beaucoup moins varié mais honnêtement, nous n’en souffrons pas. Pour cela, il y a pas mal de fermes dans mon coin, qui ont aussi un magasin sur place ouvert à des jours fixes. Il existe aussi des endroits qui accueillent plusieurs producteurs locaux, ce qui est plus pratique que de courir dans toutes les fermes, et surtout plus avantageux que les paniers bio, puisqu’on ne choisit pas toujours son contenu, qu’ils sont relativement chers, et qu’ils ne sont pas forcement locaux, car une banane mosellane, je n’en ai encore jamais vu (en tout cas pas en fruit!). D’ailleurs, je ne comprends pas le principe de la banane bio, aux vues du trajet qu’elle effectue!

banane-perverse-640x375

Avant de me perdre, je te parlais d’endroits où l’on trouve différents producteurs. C’est le cas des Jardins Vitrés de La Maxe et également l’Ayotte à Ay-sur-Moselle qui a ouvert il y a peu. Un endroit que j’affectionne particulièrement, car on y trouve de tout ce dont on a besoin. Notamment les fromages y sont délicieux (mention spéciale pour la Tomme à la Mirabelle), le pain un délice, et j’avoue me faire un petit plaisir par semaine: un palmier croustillant fraichement cuit le tout en provenance de la ferme de la Souleuvre.

ayotte logo

ayotte

Mais j’avoue, il est vrai, que j’ai la chance d’avoir une enfant, Miss Grumpy, qui consomme peu de cochonneries en général, adore les yaourts de la ferme, et se régale avec un bout de tomme. Du coup, je fréquente les supermarchés pour les produits ménagers, alcool et autres bêtises comme les citrons verts pour les mojitos.

Et puis le fait de ne pas me proclamer végétarienne est également dû à un film qui a laissé quelques traces sur moi: Coup de Foudre à Notting Hill (oui je suis fleur bleue, c’est mon film préféré, ma bande son favorite, et ma ville de cœur, na!). Une scène a particulièrement marqué ma mémoire, quand les meilleurs amis de William (Hugh Grant) essaient de le caser en lui organisant des diners chez eux avec des jeunes femmes improbables. William tombe sur Elia…

filmsromantiquesnottinghill016

Max : Et voilà. Elia, de la bécasse ?
Elia : Non, merci. Je suis fruitarienne.
William : Fruitarienne ? Qu’est-ce que ça veut dire exactement ?
Elia : Hé bien, nous pensons que les fruits et les légumes ont une sensibilité et nous pensons que c’est cruel de les cuisiner. Nous mangeons exclusivement ceux qui sont tombés de leurs arbres et de leurs arbustes et qui sont déjà morts en fait.
William : Ah ? Je vois. Je vois. Donc ces carottes sont… ?
Elia : Les victimes d’un meurtre, c’est ça.
William : D’un meurtre ? Pauvres carottes. Quelle sauvagerie.

Une scène traumatisante pour moi, qui tourne en dérision les dérives du végétarisme…

Tout cela pour te dire, que la seule chose à faire, c’est de vivre selon tes envies et tes convictions, en étant honnête avec toi même. Que tu peux essayer de comprendre que d’autres s’impliquent de façon différentes, et pour autant qu’ils ne sont pas bizarres (ou presque)! Pour ma part, j’essaie juste de faire au mieux pour que ma Miss Grumpy soit consciente de ce qui l’entoure et comprenne que rien n’est acquis, et qu’il faudra qu’elle lutte !

Et si je t’ai donné envie de voir plus loin, de découvrir quelques actions voici quelques liens:

Sea Shepherd qui lutte pour la conservation des fonds marins et contre la destruction de la faune marine. Ce sont des sortes de pirates des mers, avec de gros bateaux qui font peur pour combattre les chasseurs de baleines, de phoques, de dauphins etc…

SSCS_Flag

Credit Sea Shepherd

Credit Sea Shepherd

Peta (People for the Ethical Treatment of Animals) est une association de défense des droits des animaux, militant contre l’expérimentation animale, la fourrure, la consommation de viande… Elle est connue pour ses campagnes choc et leurs happenings sanglants! Beaucoup de stars participent aux campagnes pour une meilleure sensibilisation.

Iggy-Pop-For-PETA-500x6581

sharon-needles-peta

Le WWF (WorldWideFund) œuvre pour la protection de l’environnement et s’implique dans le développement durable.

nouvelle_image__21527

 

wwf_045

Pierre Rabhi et le mouvement Colibris . Pierre Rabhi est un expert international de la lutte contre la désertification, et l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France. Il crée le Mouvement Colibri, qui a pour but « d’inspirer, relier et soutenir tous ceux qui participent à construire un nouveau projet de société ».

cap-pierre

Voilà de quoi avancer dans ta réflexion.

Mais n’oublies jamais!!!

leguman

Leguman, Léguman !
T’es l’enfant de la Terre
Le Soleil est ton père
Tu fais mordre la poussière
À ceux qui veulent la guerre

Léguman, Léguman !

Oui, je sais… pardon…

 

Une réflexion sur “Il est temps de faire mon coming-out… Non, je ne suis pas Végétarienne…

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s