Restaurant « Les Roses »: raffinement de saveurs, et gin très tonic!

Parfois dans la vie, tu bosses, tu taffes, tu te démènes pour pas grand chose…

Et parfois, dans la vie, ton travail paye, tout simplement!

Il y a quelques mois, j’avais posté une photo du Festival Saveurs et Légendes se déroulant au Casino 2000 à Mondorf-les-Bains au Luxembourg, sur les réseaux sociaux. Et grâce à cette fameuse photo, pas si mauvaise apparemment, j’ai été invitée à découvrir le restaurant Les Roses, de ce même casino. Le jour est enfin venu de t’en faire le récit!!!!!

Le Restaurant Les Roses est l’établissement gastronomique du Casino, dont les cuisines sont tenues par Alain Pierron.

J’avais donc hâte d’y mettre les pieds, tu t’en doutes!!! D’autant plus que, Ô, Joie et Délectation, l’un des menus est végétarien! Les menus sont des dégustations de 5 à 7 plats appelés Floralies. Voici un détail des différents menus pour te donner un aperçu!

-Menu « Les Floralies des Gourmets » : 7 plats à 69 €

-Menu « Les Floralies des Roses » : 5 plats à 50 €

-Menu « Floralies du Potager » : dégustation de plats végétariens à 60 €

-Menu « Signature » : 3 plats Signature et fromages à 79 €

Les lundis et dimanches soirs « Le Dîner des Gourmets » : 3 plats suggestions du Chef, deux verres de vin, eau et café à 49 €

Les premiers jeudis du mois Menu « Coup de Coeur » : 5 plats suggestions du Chef, boissons comprises à 69 €.

Nous avons donc eu le privilège de goûter aux Floralies des Gourmets pour Monsieur et Floralies du Potager pour moi, vins coordonnés aux plats.

Pour l’occasion, j’ai quand même demandé à Mr Grizzly d’éviter le fameux et si confortable jeans/basket afin de passer incognito au milieux de cette salle à l’ambiance feutrée.

Crédit Photos: Restaurant Les Roses

L’attention discrète des différents serveurs, les vins conseillés par le sommelier, la lumière tamisée (d’où la qualité médiocre de mes photos… je n’ai pas osé sortir mon appareil, j’ai donc tout fait avec mon téléphone, qui, avouons-le n’est pas au top niveau photo…), tout était parfait… Bon, ça, c’était sans compter ma non résistance au Fucking Gin Tonic de sa race servi en apéritif (ouais parce que là on ne dit pas « je vous sers un p’tit apéro m’sieur dame? », mais on peut éventuellement dire « de sa race », selon le contexte…)! Il m’a simplement décalqué les neurones, et m’a fait voir le trajet table-toilettes-table comme une quête transcendantale sur les milles et unes façon de traverser une salle avec un air détaché et digne tout en étant quelque peu bourrée… Magique!

Heureusement, les différents plats pleins de saveurs m’ont vite fait retrouver mes esprits (ou presque, car le délicieux vin blanc sélectionné par le sommelier a pris le relais). Mr Grizzly a apprécié chaque plat avec délectation (je n’ai pas eu le temps de prendre ses plats en photo, et si tu visualises Mr Grizzly, tu comprendras pourquoi…) et pour moi, je dois avouer que, retrouver le véritable goût des choses a été un pur bonheur! Des légumes dans tous leurs états, en purée, croquants, vapeur…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon coup de cœur a été pour l’œuf fermier, cuit juste comme il faut, à la vapeur! Tu l’ouvres délicatement et le jaune coulant se répand sur les légumes… je me suis retenue de ne pas lécher l’assiette. Heureusement, le restaurant offre des petits pains faits maison, servis tout chaud (ciabatta huile d’olive, et graines de courge/huile d’olive). J’ai donc pu saucer jusqu’à la dernière trace! Tu es choquée que je sauce dans un tel établissement? Et bien, saches, mon ami(e), que c’est devenu tendance de saucer, et ouais, peu importe l’établissement, et que c’est même faire honneur au Chef! Alors, je me suis permise d’être hyper tendance et très respectueuse du Chef, ce soir là!!!! Schlip!

Oeuf fermier vapeur, « tournedos » de spaghettis, sucs de légumes et jus de cerises noires

Si, pour le moment, il y a bien une chose qui me fait dire que je n’arriverai pas à devenir vegan, c’est bien ma passion du fromage… Donc, passage obligé par une assiette de fromages extraordinaires , indications de dégustation incluses afin d’optimiser toutes les saveurs, et re-petits pains!

J’avoue aussi que je ne pourrai jamais non plus effectuer un régime drastique, car j’aime le sucre… mais attention, les bonnes choses sucrées! Et là, j’ai été prise par les sentiments avec ces premières notes sucrées aussi délicieuses visuellement que gustativement (big up à la madeleine revisitée), suivies des Perles de Poire. Non pas des petites billes de poire, mais une fine enveloppe renfermant une compote de poire que tu laisses gentiment éclater en bouche… Mourance totale arghhhhhh…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le repas touche à sa fin sur un café dont honnêtement j’ai oublié le nom… trop de consonnes et de voyelles par rapport à mon taux d’alcoolémie… (je te rappelle que boire est dangereux pour la santé, bien sûr… mais je vais quand même terminer mon verre, faut pas gâcher!).

En résumé, tu as bien compris que j’ai grandement apprécié cette parenthèse culinaire de haute gastronomie, ce fût un véritable enchantement d’un peu plus de 2h pour les papilles. J’ai largement apprécié la discrétion du service, aucune attente, l’ambiance « gastronomique » mais pas guindée, le personnel aux petits soins et d’une grande prévenance. Une soirée réellement à conseiller à tout amateur de goûts véritables et de maîtrise culinaire. Mr Grizzly, lors de son rapport de fin de repas, a eu les mêmes ressentis, avec de son côté un grand « c’était boooooooon ».

Pour finir la soirée (ou le début de nuit) en beauté, tu peux même ensuite faire un petit tour par les différentes salles du casino. Pour ma part, je me suis faite traîner manu militari, avec ma petite pièce de 1 euros à la main, par Mr Grizzly… Direction la sortie, de peur que la fièvre du jeu ne me gagne, et que j’en vienne à faire tourner mon soutien gorge au milieu des machines à sous en décrochant le jack pot, puis en hurlant « George, Matt, Brad, Andy, je vous attends pour me faire sauter la banque!!!! », t’imagines le bordel, et l’article qui s’en suivrait!

Référence ciné de beaux gosses: Ocean’s Eleven

Avant de perdre totalement la raison, ci dessous, tu peux découvrir la future carte Floralies des Fêtes (pas végé, celle-ci), que tu pourras déguster à partir du 15 décembre. Et tu peux carrément faire confiance à Mr Grizzly sur son ressenti, et sur le niveau de qualité des produits.

Un dernier petit mot directement adressé à la personne ayant fait mon fameux Gin Tonic de foooooolie… Même si il déchirait la culotte de ma grand-mère, si tu ne souhaites pas voir toutes tes clientes jouer à Koh Lanta entre leur table et les toilettes, la dose c’est 1 de Gin pour 2 de Tonic, et pas le contraire… Fou-fou va!!!!! Mais promis, la prochaine fois, je prends une flûte de Champagne, moins risqué!

 

Une réflexion sur “Restaurant « Les Roses »: raffinement de saveurs, et gin très tonic!

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s