+10: Holidays, Celebrate…

Point d’après rentrée, ohhhhhh yeahhhhhh, avec des doutes, des non-efforts, des abandons, des prises de conscience, et du vin blanc (mais juste un peu…)!

Vacances d’été en Bretagne…

Rien que cette phrase me fait encore frémir… Tu souhaites ruiner tes congés tant t’attendus depuis des mois? Je vais t’expliquer comment faire… Je te conseille, déjà deux semaines avant de partir, de commencer à stresser: Comment vas-tu faire pour aller au resto avec ta petite famille sans céder aux appels de la galette 4 fromages avec double supplément beurre salé; réfléchis bien à combien de repas différents il faudra faire si tu ne manges pas à l’extérieur et que tu ne peux pas manger de pâtes au pâté Henaff (si, si, création exclusive de Mr Grizzly pour Miss Grumpy…); tu peux paniquer aussi à l’idée de ne plus aller à la salle de sport, car, à part marcher, tu fais peu (pas) de sport en vacances (en tout cas, moi!); imagine touuuuuus les apéros que tu vas prendre avec tes amis du bout du monde que tu n’as pas vu depuis un an (ça en fait des apéros à rattraper)…

Logiquement, tout ça devrait t’occuper jusqu’à ce fameux départ en vacances… et le Jour J, tu devrais être au taquet du vase qui déborde à cause de la grosse goutte de sa mère le phacochère!

Tes 2 semaines de vacances ne seront alors que frustrations, craquages, culpabilisation, tentative de relativisation, bref… de la merde! Et c’est encore pire quand tu sais que ton prochain bilan se passe 2 jours après ton retour de vacances… Merci Coach Maximator pour ce pied de nez supplémentaire…

Mais étonnamment (par l’intervention du Saint-Esprit, de Raël, de mon ange gardien ou des extra-terrestres), j’ai limité la casse en remplaçant une petite perte de muscle par une petite prise de graisse… ouf et re-ouf…! Mais en attendant, je me suis quand-même gâchée 2 semaines de vacances pour absolument que dalle…

Malgré tout, la reprise des entraînements et des bonnes habitudes après ce bilan d’après retour de vacances fut compliquée. Très compliquée même, puisque j’ai stagné ensuite pendant un mois… Sans doute le temps que tout se remette un peu en ordre dans ma tête et dans mon corps!

Et ça donne quoi depuis le début?

Mieux que des mots, voici un petit graphique top naze (bin ouais je fais avec mes pauvres moyens intellectuels et techniques…) mais qui permet de visualiser correctement ce qu’il se passe ces derniers mois (le mois 3 étant mon retour de vacances et le 4 ma stagnation)!

Et au mois 4, le drame donc… Le coup de fouet nécessaire à mon petit corps tout flagada pour repartir sur de bonnes bases, n’a pas eu lieu, et je l’ai payé avec des larmes!!!

Effet dramatique dans la narration, tension ultime: va-t-elle s’en remettre un jour? va-t-elle baisser les bras définitivement et se bourrer de choses illicites en période de rééquilibrage alimentaire et dire à Maximator d’aller bouffer son rameur, ses poids et ses flocons d’avoine à la con!

Car oui, la déception a été immense suite à ce 4ème et avant dernier bilan… et j’ai failli sombrer dans le pot de Nutella (spéciale dédicace, elle se reconnaîtra!)

Depuis quelques jours, nouveau programme et nouvel instrument de suivi, pour le dernier mois!

Il paraît qu’à un moment on stagne… bin voilà! Fallait me prévenir aussi!!!!! Une profonde déception s’est emparée de moi: mélange de désespoir, d’injustice, d’épuisement, qui s’est, heureusement transformée en colère noire, et en regain d’énergie quelques jours après. Maximator, a d’ailleurs été d’une bienveillance exceptionnelle (même si j’en ai chié durant ma séance de coaching privé qui fait suite à la pesée, pour bien me faire comprendre qu’il va falloir s’y mettre bordel de nom de dieu) !

Là, Maximator réfléchit à qu’est-ce qu’il va bien pouvoir faire de moi!

On a revu mon planning, ma fréquence d’entraînement, les exercices, et surtout la durée de mes entraînements pour qu’ils soient les plus efficaces possible en un temps correct (non, parce que bon, plus de 2h à la salle tous les soirs, si ça continue je loue une baignoire d’aquabike pour roupiller dedans!). Je me suis dit aussi que j’allais arrêter les cours collectifs pour le moment, histoire de pouvoir réaliser l’entièreté de mon programme et surtout le suivre à la lettre (ha bin oui, évidemment, ça fonctionnera sans doute beaucoup mieux).

Petit bras mou deviendra musclé!

Niveau nutrition, je ne change presque rien, j’ai juste décidé d’arrêter les apéros du week-end. Non je déconne! Il ne me reste plus que ça pour décompresser de ma semaine alors on ne touche pas! Je fais juste attention aux repas que je prends en parallèle. Mon plan nutritionnel me permet de manger de tout (tout en restant végétarienne), d’intégrer des glucides, des sucres lents, des protéines et du « bon » gras.

Sans poulet pour moi, évidemment, merci!

J’ai surtout fait l’acquisition d’un nouveau petit joujou: le bracelet « Uptivo » qui m’accompagnera dans toutes mes séances et qui me permet de mesurer mon rythme cardiaque (histoire de ne pas faire un malaise) et donc de surveiller l’intensité de mon effort. Petit joujou d’une rare efficacité qui m’a fait comprendre de suite quand j’étais carrément en sous-régime… Pire, cette petite enflure le répète à Maximator, qui a accès aux données! Et encore pire, on voit mes données pendant l’effort sur un grand écran dans la salle, comme ça, tout le monde sait quand je glandouille! Je peux te dire que bizarrement, ça motive à fond!!! Efficace, je te dis!

Le fameux bracelet! Même Mr Grizzly s’y colle!

Tout ça pour dire que, évidemment, on n’a rien sans rien, et que là, avec cette surveillance accrue, un programme repensé et suivi à la lettre cette fois, j’ai repris du poil de la bête, je galère, je dégouline de sueur, je suis rouge comme le cul d’un babouin mais au moins, je sais pourquoi!

Une nouvelle activité a aussi fait son apparition à la salle: la Burning Zone!!!! Non, non, non, ce n’est pas un rassemblement de toutes les Pucelles du coin (fans d’histoire, bonsoir!), mais c’est une plage d’activités cardio/muscu d’1h à 1h30, en petit groupe, quand la salle est fermée, ce qui permets un meilleur suivi et un accès plus simple aux machines, mais surtout un bel effet d’esprit de groupe (nous détestons tous Maximator en même temps, c’est beau à voir!). Le principe? Monter en puissance sur un appareil, sur un certain laps de temps en passant des paliers de résistance. Tu commences, cool, pour terminer dans ta Burning Zone, le moment où tu brûles le plus de calorie et où ton entrainement est optimal! Oui monsieur, oui madame!

Maintenant, reste à savoir si toute cette nouvelle mise en place sera suffisante pour relancer la machine…

Suspens, et rdv pour le dernier bilan de mon défi…!

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s