« Truffes Dorées » à Metz, au régal des chiens et des chats !

Chez nous, comme chez beaucoup de gens, notre Lolita, chienne croisée Border, fait partie intégrante de la famille. Nombre de choses sont décidé en fonction d’elle, comme notre lieu de vacances, ou le resto où on va aller… Elle vit avec nous, parmi nous. C’est pourquoi, quand elle a un petit coup de mou niveau forme comme en ce moment, nous cherchons à lui faire plaisir et à la réconforter un maximum. Un peu plus de balades, encore plus de gratouilles, et des petits plaisirs gustatifs plus recherchés.

Depuis le 26 Juin dernier, une nouvelle boutique, « Truffes Dorées », a ouvert ses portes à Metz. Cela fait donc depuis cette date que je me dis « tiens, je vais aller y faire un tour »… car le concept a un gros potentiel sympathie et les produits ont l’air de qualité. Truffes Dorées est une boutique de gourmandises artisanales pour chiens et chats. Houlàlà, je vois déjà les critiques pointer le bout de leur nez!

Certains diront, bien évidemment, que c’est donner de la confiture aux cochons que de fabriquer des gourmandises artisanales à un animal, que c’est de l’argent jeté par les fenêtres, qu’il est plus important d’acheter une place pour le concert des Enfoirés (je préfère me jeter d’un pont perso…), qu’il y a la faim dans le monde, qu’un animal ne mérite pas ce type de traitement car justement c’est un animal, que les moines bouddhistes ont besoin de nouvelles paillasses pour continuer à prier pour la paix dans le monde. Soit.

CN_grumpy_dog_3_jt_150728_16x9t_384

Mais j’ai envie de leur répondre:

1/ Balaie devant ta porte, et soutiens les associations qui te tiennent à cœur du coup.

2/ Les animaux de compagnie n’ont pas à souffrir de l’industrialisation à outrance et de toute la merde que l’on met dans leurs croquettes.

3/ Si tu n’aimes pas ton animal de compagnie et si tu n’as pas envie de lui faire plaisir de temps en temps, pourquoi en avoir un?

4/ Si tu n’en as pas, ferme ta bouche puisque tu ne sais pas de quoi tu parles, et lis le Petit Prince tu comprendras la notion du mot « apprivoiser ».

5/ Dois-je également, et à nouveau, rappeler la fable du colibri, appelant chacun à faire sa part?

Je fais ma part, fais la tienne, c’est tout, sans juger.

Maintenant que tout cela est dit, je peux parler tranquillement de ce joli commerce faisant le bonheur de nos petites truffes d’amour, chiens comme chats!

Je m’y suis donc rendue, samedi dernier, avec la petite famille TDRR, mais sans notre Lolita, qui avait décidée de se faire un week-end Relais et Châteaux/ Spa/Restaurant Gastronomique chez Papy et Mamie…

J’avoue avoir eu du mal à situer la boutique… heureusement, le Comptoir Irlandais (repère de pochetrons, fans de whisky comme Mr Grizzly et de prout-prout comme moi à la recherche d’un nouvel accessoire à thé dont je n’aurais aucune utilité puisque je bois du thé anglais en pyramide ce qui équivaut au niveau zéro du thé…) se trouve à proximité!

Le logo de l’enseigne nous tout de suite fait comprendre que l’on va se retrouver dans un lieu bien sympathique, où nos bestioles seront reçues… au poil! Et plus que ça, les « parents » sont également très bien traités! On comprend très vite que ce commerce, c’est avant tout l’amour de l’animal, le conseil, l’envie de faire plaisir et de partager.

logo truffes dorées

Mais que trouve-t-on exactement dans ce repère de poilus?

  • Tout d’abord de l’accessoire pour chien (surtout pour petit chien): vêtements, jouets, gamelles, paniers, laisses…
  • Ensuite, une très bonne marque de croquettes sans céréale, Atavik, (que Lolita a dévoré) qui prône l’alimentation carnivore de nos compagnons. Je suis végétarienne, vas-tu me dire. Alors pourquoi acheter ce genre de produits? Parce qu’un chien est un chien, un chat est un chat, et un homme est un homme. Je n’irais pas plus loin dans l’explication, sinon, je vais devoir te parler d’ADN, te citer des noms de scientifiques, vétérinaires, te sortir des stats, bref, ce n’est pas mon job! Sache juste que ce type d’alimentation est plus proche de l’alimentation normale de nos compagnons à coussinets, et qu’il contient beaucoup moins de cochonneries.
  •  Enfin, de bonnes petites choses maison avec de bons ingrédients 100% naturels pour nos copains . Pour notre visite, nous avons eu droit aux muffins frais pulpe de melon/gingembre et cranberries/coco déshydratée (1€) et aux gâteaux frais salés en forme de pilon de poulet (petits et grand format / 0.75€ et 2.50€). Il y avait également un grand choix de petits gâteaux croustillants en sachets, se conservant 3 mois (canard, mirabelle, saumon…). Nous avons choisi Tutti Frutti, car rien qu’à l’odeur, cela donnait envie… Et oui, sache que toi aussi tu peux en croquer un, tu n’en mourras pas! Je tiens d’ailleurs à remercier grandement le patron de Truffes Dorées nous ayant fait la démonstration en direct. Cela m’a value de retrouver Miss Grumpy, à la maison, avec un pilon de poulet dans la bouche et marmonnant « le monsieur a dit qu’on pouvait aussi les manger, et c’est bon! », oui, ok, mais c’est à Lolita!

Voici quelques photos pour te donner envie!!!

Tu auras donc compris que je te conseille vivement ce lieu de perdition pour chien et chat, où le bien-être de l’animal est le moteur principal! Bravo pour cette belle idée et longue vie à Truffes Dorées!

Pour preuve, dégustation de Lolita!

Le site Truffes Dorées ici

Le Facebook Truffes Dorées par là

Le site de la SPA, avec qui ils sont associés (dons et collaborations) c’est par là! Tu peux aussi faire des dons en nature directement dans les refuges près de chez toi, ils ont toujours besoin de quelque chose, renseigne toi!

Truffes Dorees

18 rue du Neufbourg, 57000 Metz
03 55 80 13 86  // truffesdorees@gmail.com

3 réflexions sur “« Truffes Dorées » à Metz, au régal des chiens et des chats !

  1. « Les animaux de compagnie n’ont pas à souffrir de l’industrialisation à outrance et de toute la merde que l’on met dans leurs croquettes. »
    Les animaux de compagnie sont des produits de l’industrie. On a toujours donné des teste dont ne nous voulons pas aux annimaux. Si on bouffe du fillet de bœuf, on doit bien filler la queue aux clebs ! Non ?

    J'aime

    • Etant végétarienne et locavore, je ne « bouffe » pas de filet de bœuf et ne cautionne pas l’industrialisation à outrance.Ma famille n’étant pas végétarienne, je fais très attention à la viande que je leur achète, et l’achète auprès des petits producteurs à côté de chez moi.
      Même si l’industrialisation nous envahit dans nos vies de tous les jours, rien n’empêche d’essayer de faire quelque chose à son échelle. Cela s’appelle faire sa part, aussi petite soit-elle, tout simplement.

      J'aime

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s