Le Ludwig Museum de Cologne, les Larmes aux Yeux…

Depuis un temps, mon habitude, quand je me rends dans une ville que je ne connais pas, est de regarder si il n’y aurait pas un musée intéressant pour moi, pour Miss Grumpy si elle est avec moi, et éventuellement pour Mr Grizzly, qui est, par contre, un peu plus hermétique à l’Art… (ce qui n’est pas très grave en soi, c’est juste parfois drôle de le voir dubitatif devant ce qui pourrait être un bout de bois mais qui est, en fait, une œuvre contemporaine, alors que pour lui, bin… c’est un bout de bois, quoi!!!).

Je l’ai fait pour Strasbourg avec le MAMCS, Nîmes avec le Carré d’Art, et il y a quelques jours avec Cologne et son fantastique Ludwig Museum. Je dois être honnête. Je n’en avais pas entendu parler, car je ne m’intéressais pas vraiment aux villes allemandes. Mais je crois que cela va changer désormais!

Outre une ville magnifique pour le peu que j’en ai vu (parce qu’en arrivant à 17h, il est évident qu’on ne voit pas grand chose…), j’ai donc visité le Ludwig Museum, sorte de carapace grise posée comme ça, à côté de la cathédrale gothique, dans un quartier en pleine évolution, en plein travaux, à proximité de la très impressionnante gare de Cologne et sur les bords du Rhin.

Jpeg

Vue sur la gare à travers les travaux...

Vue sur la gare à travers les travaux…

Le musée est assez cher, je trouve (14€), mais quand on sait ce qu’il y a dedans, en ressortant on se dit qu’on en a eu pour notre argent en fin de compte. A savoir que, si comme moi vous arrivez à 17h donc, alors que le musée ferme à 18h, vous bénéficiez du tarif Happy Hour à 9€, ce qui est plutôt sympa, je trouve!

IMG_20150505_1530312

Un petit conseil, si tu souhaites voir les œuvres les plus emblématiques, ne fais pas comme moi, commence par la galerie et pas par l’exposition temporaire… En ce moment, on retrouve une exceptionnelle et immense rétrospective de l’artiste Sigmar Polke, d’origine polonaise, avec plus de 450 œuvres. Mais même en ne m’arrêtant pas à chaque œuvre, j’ai mis 40mn à en sortir…

Jpeg

Il est difficile de classer cet artiste car il a travaillé sur à peu près tous les supports possibles (papier, toile, tissus divers, objets…), et par tous les biais possibles (photographie, écriture, vidéos, performances…). Du coup, même si cette rétrospective est un évènement en soi, j’ai du presser le pas vers la fin pour espérer voir quelques noms qui font rêver: Warhol, Pollock, Magritte, Lichtenstein, Picasso, Francis Bacon, Mondrian… Impossible de tous les citer, tellement ce musée est riche d’émotions! Alors stop aux mots, et je te propose de découvrir ces quelques clichés .

Pab­lo Pi­cas­so Har­le­quin with Hands Fold­ed, 1923

Pab­lo Pi­cas­so
Har­le­quin with Hands Fold­ed, 1923

 

Andy Warhol

Andy Warhol

Robert Rauschen­berg Black Mar­ket, 1961

Robert Rauschen­berg
Black Mar­ket, 1961

Salon Picasso

Salon Picasso

Jpeg

Salon Picasso

Ed­ward Kien­holz The Portable War Me­mo­rial, 1968

Ed­ward Kien­holz
The Portable War Me­mo­rial, 1968

Jpeg

Roy Lichtenstein Takka Takka, 1962

Jpeg

René Magritte La géante (The Giantess), 1929 – 1931

Jpeg

Alberto Giacometti Le Nez

J’ai déjà hâte de découvrir les nouvelles acquisitions, ainsi que les nouvelles expositions. Rien que ce cliché donne envie d’en voir plus…

Jpeg

Je dois avouer que tout ce que j’ai vu m’a plutôt retournée, car tous ces noms sont si emblématiques, connus, que c’est comme un rêve de voir en vrai l’une de leurs œuvres, de pouvoir être à quelques centimètres des coups de pinceaux de ces immenses artistes, d’essayer d’entrer dans le processus de production. Je crois bien que ce musée a vraiment été un réel coup de cœur pour moi, je te le conseille vivement si tu as l’occasion de passer par l’Allemagne. Et prend un mouchoir si tu es émotive… Personnellement, je suis encore impressionnée quand je vois mes propres photos!

A noter que pour ton confort, il y a des audio-guides à disposition, un parking couvert juste en dessous, et un café-restaurant dans le hall du musée afin de faciliter ta visite! Ha oui, et surtout prends du liquide, les « credit cards » ne sont pas acceptées… comme dans beaucoup d’endroits en Allemagne, il suffit d’être prévenue!

Pour plus d’infos, voici leur site (aller, je suis sympa, je te mets le lien en anglais!):

http://www.museum-ludwig.de/en/

Bonne prochaine visite!

 

2 réflexions sur “Le Ludwig Museum de Cologne, les Larmes aux Yeux…

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s