Londres avec Miss Grumpy… Fausse bonne idée?

L’été dernier, j’ai décidé d’organiser un trip à Londres avec Miss Grumpy! Imagine l’absence d’intelligence dont j’ai fait preuve quand j’ai eu cette grande idée (alcool? drogue? moment d’inattention? crise de démence???)! Un marathon de 10 jours pour faire découvrir à l’enfant ma ville préférée, où j’ai eu la chance de vivre un temps, dans ma jeunesse, quand j’étais folle et aventureuse (oui je l’étais, je te dis)!

Je ne dis pas que c’est forcément une mauvaise idée en soit… pas tout à fait, pas complètement, enfin presque… Il faut quand même assumer le fait de trimbaler un microbe sautillant en faisant attention aux bus, aux taxis, aux métros, aux gens, aux pigeons, aux panneaux, aux barrières, aux arbres et j’en passe! J’ai du d’ailleurs éviter à peu près une vingtaine d’accidents en tout genre… Et surtout… réussir à ne pas la perdre! Parce que bien sûr, on ne s’est pas contenté des parcs à forte visibilité, on a fait les endroits les plus peuplés de Londres: Covent Garden, Oxford Street, Soho, Camden Town et j’en passe… Et si tu ne connais pas… crois-moi sur parole! C’est pire que le premier jour des soldes à moins 80% chez Zara et de façon continue!

Heureusement, en bonne psychorigide névrosée que je suis, je me suis fait un planning des visites à effectuer, ce qui a fait beaucoup rire l’amie qui nous a gentiment accueillies pendant notre séjour. Un vrai planning, comme à l’école, avec des jours, des horaires, et des couleurs. Elle s’est bien marré ma copine, n’empêche que grâce à lui, j’ai à peu près conservé ma santé mentale. Je dis à peu près, car, quand je parle de microbe sautillant, tu n’imagines même pas le quart de la moitié du dixième du calvaire que j’ai vécu! En gros, j’ai du hurler « regarde devant toi » approximativement 87152 fois, l’attraper par le col 549 fois, lui tirer le bras afin d’éviter un obstacle 685 fois, tout cela sous les regards désapprobateurs de milliers de personnes (apparemment les londoniens n’ont pas d’enfant, et les touristes non plus…et ceux qui en ont les tiennent en laisse, donc c’est triché!). Voici d’ailleurs Miss Grumpy en pleine action…

Jpeg

Mais heureusement, il y a eu des moments magiques, rares mais magiques, où elle a vraiment profité et surtout elle a compris qu’elle était plutôt chanceuse sur le coup… (bin merde c’est la moindre des choses quoi! gosse pourrie indigne d’avoir d’aussi bons parents que nous!):

– son premier voyage en avion, embaumé par l’odeur de son petit paquet de saucissons qu’elle a ouvert juste après avoir attaché sa ceinture (no stress, l’enfant…)

-la possibilité d’utiliser ses quelques mots de vocabulaire anglais et être surprise qu’on la comprenne! (maman fière, je suis!)

– voir 2 comédies musicales (le Roi Lion, j’en ai chialé tellement c’était un rêve pour moi… et Charlie et la Chocolaterie, après laquelle elle a pu rencontrer Willy Wonka en vrai!!! bon en fait c’est Alex Jennings, un immense comédien britannique, mais ça elle s’en fout, elle a vu Willy Wonka! Et on peut lire la joie sur son visage! Sur le sien aussi d’ailleurs, ce n’est pas tous les jours qu’on croise Miss Grumpy!)

Jpeg

-visiter l’exposition Jean Paul Gaultier au Barbican Center, où elle a pris en photo toutes les robes sans exception

Jpeg

– se balader à Holland Park où elle a croisé des dizaines d’écureuils, et où elle a choisi la rue où elle voulait habiter (de bons goûts comme sa Môman! des goûts simples, des goûts sobres) en précisant tout de même qu’elle donnerait une petite chambre pour ses vieux parents afin qu’ils puissent garder ses enfants…mouais, c’est déjà pas mal…

-visiter le British Museum et en particulier le département égyptien car Miss Grumpy fait preuve d’un réel intérêt pour les dieux égyptiens et surtout pour les momies (je pense qu’avec toutes ses connaissances, elle peut même  réussir à momifier la pauvre Lolita avec une cuillère, un cintre et du vinaigre blanc!)

-courir dans le musée d’histoire naturelle et croiser Dippy le célèbre squelette de diplodocus (j’ai prié pour qu’elle ne joue pas aux osselets avec…). D’ailleurs, dépêche-toi si tu veux le voir à cet endroit, car il va bientôt être déplacé au profit d’un squelette de baleine… sinon tu peux toujours aller voir au cinéma le nouvel épisode de « La nuit au musée », qui se passe là!

Jpeg

-mais aussi et surtout parcourir la National Gallery qui regroupe de magnifiques tableaux, de différentes époques et styles. Car ouiiiiii, dans la famille, nous aimons l’art, chacun à son niveau bien sûr (ce sera le beignet pour l’homme, si,si, c’est tout un art, le beignet)… Pendant mon exil londonien, j’y avais passé des heures, c’était donc évident pour moi de le faire découvrir à Miss Grumpy (l’Aaaaaamouuuuur du risque!). C’est sûr que quand on a moins de 6 ans, différencier un tableau par sa période ou son style n’a pas grand intérêt. Je l’ai donc laissé déambuler, pour qu’elle s’arrête devant ce qui lui plait… et répondre à ses questions (nombreuses les questions…). Elle a snobé Van Gogh et ses Tournesols ( « c’est bon, mam’s, ce sont juste des fleurs! pi ya trop de monde devant on voit rien, pourquoi les gens se prennent en photo devant des fleurs, sont fous ou quoi? »). Saches que Grumpy fait plutôt une fixation sur les représentations de scènes religieuses… Ne demande pas, j’en sais rien, c’est comme ça… elle fait flipper. Voici donc son premier arrêt, The Heavenly and Earthly Trinities (1675-82) de Bartolomé Esteban Murillo représentant Marie, Joseph et Jésus (la trinité sur terre), et Dieu dans les Cieux (le Père, le Fils et le Saint Esprit):

Crédit National Gallery

Crédit National Gallery

Elle observe, elle se met assise, et sort son calepin qui ne la quitte pas de tout son séjour.

Jpeg

Au bout de 15mn, se rendant compte de l’ampleur de la tâche (tu ne croyais quand même pas qu’elle allait reproduire cette toile non?), elle se déplace vers ce tableau: Whistlejacket de George Stubbs (1762) représentant le célèbre cheval de course du même nom.

Crédit National Gallery

Crédit National Gallery

Elle y a passé plus d’une demi heure… les visiteurs étant tous intrigués par cette petite chose assise au milieu du chemin avec son crayon et son cahier à dessin, et qui râle sur les gens quand ils s’arrêtent devant le tableau… Je ne peux pas dire si le résultat est très concluant (des avis???), mais cela a été le seul moment vraiment calme du séjour! Et ça, par contre, c’est remarquable!

Jpeg

 

Si tu ne le sais pas, la plupart des musées londoniens sont gratuits, d’où autant de visites en 10 jours! Il y a tant de choses à voir dans cette ville formidable. Des parcs, la Tamise, des bâtiments extraordinaires de toutes les époques, des marchés, des boutiques, des boutiques, des boutiques, et des boutiques!!! Note pour plus tard: éviter les Disney Stores (ils sont fourbes chez Disney, ils sont partout dans la ville), ne pas s’arrêter chez les voleurs M&M’s situés à Soho (si un jour tu y vas, tu comprendras, et ton porte-monnaie aussi…), et surtout, éviter le rayon robe de princesse de chez Harrod’s… C’est un conseil d’amie, vraiment… Je ferais sans doute à nouveau quelques articles sur Londres, mais si tu souhaites des renseignements n’hésite pas! Je répondrai avec joie dans la limite de mes maigres connaissances! Et une chose encore plus importante à savoir: si ton enfant t’accompagne à Londres, dis adieu à ton shopping personnel. Je m’étais fixé un budget que je n’ai pas réussi à dépenser, et ça, cela ne m’arrive JAMAIS!!!!!!

En outre, un super site peut t’aider. Il est tenu par la merveilleuse Coralie: TeaTime in Wonderland. Des bons plans, de magnifiques photos, une partie spéciale Londres avec des enfants, bref, tout ce qu’il faut pour ne pas se retrouver en profonde dépression devant son fish&chips, prête à donner son enfant au premier punk qui passe!

teatimeinwonderland

Une question doit pourtant te tarauder… et Mr Grizzly dans tout ça? Il est où? Il fait quoi? Il a passé 10 jours au pub? Il n’est pas fou, il est resté à la maison en nous assénant un « demerden sie sich »*

Je ne sais pas si elle gardera beaucoup de souvenirs de son voyage. Moi, en tout cas, je garderai en mémoire cette photo, qui résume assez bien notre escapade: un petit papillon toujours le nez en l’air, l’esprit dans les nuages mais toujours avec sa touche d’humour (yep m’dam, Hulk Hogan is her homeboy!)!

Jpeg

*Ayez l’amabilité de me laisser en dehors de vos histoires de filles, mais faites attention quand même à vous, et puis, de toute façon, je n’ai pas de pièce d’identité valide, je ne peux donc pas quitter le pays…

Et hop, un petit The Clash de circonstance!

 

Une réflexion sur “Londres avec Miss Grumpy… Fausse bonne idée?

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s