Du Rêve à la Réalité: Ich Bin Eine Künstlerin!

Depuis quelques temps, j’ai décidé d’assumer le fait de prendre des photos, et je commence tout doucement à accepter le fait de m’appeler « photographe », principalement grâce à ce gentil message d’un vrai photographe urbex de ouf, Pef, de Visites Interdites:

« Tu prends des photos? Bin alors t’es photographe, Camarade! »

Merci mon ami pour cette fulgurance, qui somme toute, m’a beaucoup fait avancer!!! Lire la suite

Umbilical Love… Z’êtes sérieux là?

C’est l’heure du petit déjeuner? Du déjeuner? Du dîner? Oups désolée! (si, si, vraiment!)

Cette photo, qui s’appelle « Umbilical Love » est considérée par beaucoup comme le summum du « cuteness », du « trop mimi », du « choupinou », du « j’ai la larme à l’œil tellement c’est beau et plein d’émotion »… Quand je suis tombée sur cette photo (je ne sais plus après quelle étrange recherche google d’ailleurs, et je ne préfère pas m’en souvenir, en fin de compte!), je me suis tout d’abord dit que c’était une blague, un montage, et puis, j’ai lu des articles… Lire la suite

Noell Oszvald: auto-portraits surréalistes

25 ans… C’est l’âge de cette photographe découverte par hasard, au fil de mes promenades sur Pinterest…

Son univers, tout en monochrome m’a tellement interpellé que j’ai décidé de partager cette trouvaille avec toi!

Silhouettes fantomatiques, lignes droites, rapport torturé à l’animal et à la nature… C’est comme tout un monde parallèle qui s’offre à nous, fait de douleur physique, psychique et de questionnement sur soi.  Lire la suite

Le jour où Nikos a photographié Miss Grumpy! Si, si!!!

Photo de présentation: Paris Match

Ce soir, c’est nostalgie…

C’était dans une autre vie, en 2011…

Miss Grumpy n’était pas encore grumpy, Monsieur Grizzly était déjà ronchon par contre, et notre Lolita, un bébé chien tout doux tout mou!

Moi? J’avais 15kg de plus, de l’énergie à revendre car je venais de quitter mon CDI de responsable de service et de créer ma boutique de vente en ligne de vêtements pour enfants, pleine d’espoir, et sans doute d’inconscience. Et surtout ma plume ne me dérangeait pas encore autant!

C’était pour les 1 an du Centre Pompidou Metz, tu retrouveras l’article de l’époque ici (désolée pour l’état de ce blog laissé en friche…).

Lire la suite