+ 10 …

Si tu es passé sur mon Instagram ou mon Facebook dernièrement, tu as pu voir ce banner… Tu t’es peut-être interrogé, peut-être pas, tu as même peut-être une idée de ce que cela pourrait être… ou pas.

Un nouveau défi m’attend, je t’explique tout ça dès maintenant!

+10… mais 10 quoi? Années? Haricots? Slips? Bébés chats?

Fin du suspens: il s’agit simplement des chiffres qui te regardent d’en bas en te narguant, te montrant du doigt en ricanant dès que tu fous les pieds dessus… les kilogrammes… et oui, +10 KG!

Le verdict est tombé il y a deux semaines, après une abstinence de balance de presque 2 ans (t’as vu le mental de ouf?)…C’est donc ce que je pèse en plus, grâce à mille choses: l’apéro confinement, la fermeture des salles de sport, la reprise d’un job extrêmement sédentaire pour quelqu’un comme moi, fourni avec une chaise à roulettes (qui tourne), le stress et j’en passe. En 1 an, depuis le premier confinement, j’ai donc pris 10kg de boisson alcoolisée, de pâtisseries maison ou non, de chips/bretzel/olives, de rétention d’eau entre autre! Bref, dix sacs d’un kilo de patates à trimballer avec moi tous les jours, et partout. Dix bouteilles d’eau d’un litre (pleines évidemment) que je dois pousser quand je veux me rendre d’un point A à un point B.


Combien je pèse? Je vais te le dire, ma bonne dame, mon bon monsieur!

C’est simple: je pèse 10 kg de moins dans mon estime personnelle, mais 10kg de plus dans ma motivation! Tu ne croyais tout de même pas que j’allais te donner le chiffre d’or, l’arche perdue, le Saint Graal??? Et cela pour une bonne raison. Non pas que cela ne regarde que moi (quoique…), mais surtout parce que cela n’aurait aucun sens. Je m’explique. Prendre, perdre du poids, cela se voit sur la balance, bien sûr, mais l’intérêt est ailleurs! C’est surtout la perte de centimètres qui est intéressante, la silhouette qui se redessine, puis, à terme la perte de poids. Pour faire simple, « le tissu graisseux, flottant, occupe d’avantage d’espace dans le corps par rapport au muscle dont la densité supérieur en fait une masse plus ramassée« . En résumé, pour le même poids, un muscle prend moins de place que la graisse. D’où l’intérêt d’avoir, dans un premier temps, un mètre ruban comme allié qui t’encouragera dans tes résolutions et tes efforts , plutôt qu’une balance qui va continuer à te faire de gros fuck et à glousser comme une baleine, connasse qu’elle est. Alors, pourquoi je me suis pesée? Parce qu’il faut bien avoir une base de travail, et un chiffre pour provoquer le déclic, c’est tout!


Et je vais faire quoi maintenant, « grosse » maligne que je suis?

Me prendre en main, simple et surtout efficace!

Et je peux te dire que le déclic, je l’ai eu! J’ai la chance (ou pas, selon la pathologie), de pouvoir retourner dans ma salle de sport préférée (le 9 juin pour toi, patience), qui a en plus rouvert ses cours collectifs pour tout le monde, mais uniquement en extérieur. Youpi, youpi, bonheur et allégresse, alléluia mon cœur est dans la joie. Oui, c’est bien, mais pas suffisant, en tout cas pour quelqu’un comme moi. J’ai toujours fait du sport, plus ou moins, en extérieur ou non, je sais donc comment je fonctionne… au bout d’un moment, inconsciemment, j’adapte, je dérive, je lâche petit à petit… et donc je stagne ou je régresse dans mes efforts… donc si je veux atteindre mon objectif de me sentir à nouveau bien dans ma peau, point de « Comme j’aime », « Weight Watchers » et autre recettes magiques mais de la constance, du travail, de l’équilibre et de l’accompagnement.

Me faire prendre en main, compliqué mais indispensable.

Tout cela tombe très bien, car ma salle, Greenhouse Sport & Nutrition, propose évidemment de te suivre en salle, mais également de façon personnalisée et privilégiée avec un coaching privé. Compliqué parce qu’il n’est pas évident de se faire jauger, peser, centimétrer, scruter, surveiller, engueuler, bousculer, par quelqu’un qui arrive parfaitement à gérer son corps et qui a le mental qui va avec… Pas facile de s’ouvrir à un inconnu, de lui avouer ses faiblesses, ses maux. Et indispensable, parce que l’optique d’avoir des comptes à rendre à quelqu’un reste une motivation supplémentaire (ou une crainte, selon…) dans les moments de doute ou de relâchement. Il est important d’avoir un guide, une référence par ses connaissances, référence que tu n’as pas forcément (notamment en nutrition) et tout ça, ça rassure un petit peu quand même!


Grossophobie? Ta maman, le panda roux!

Alors, je te préviens de suite. Le ou la première qui me dit que je suis grossophobe, qu’il faut s’accepter et s’aimer comme on est, qu’avoir un surpoids n’est pas bien important puisque je suis en bonne santé, qu’il y a des choses bien plus graves dans la vie comme interdire Peter Pan parce que c’est un gros pervers pédophile, drogué et raciste, et bien voici mes différentes réponses possible, fais ton choix:

  • je contacte Mr Grizzly, qui te donnera, avec un plaisir non dissimulé, le devis approximatif pour me racheter une garde-robe entière!
  • je fais absolument ce que je veux de mon corps, car à ce que je sache, tu n’es pas dedans (aucune allusion salace please!) et que celui d’avant m’allait parfaitement. Je me sens mal, je me répare.
  • je te rappelle que beaucoup de femmes vivent mal le surpoids, et qu’elles sont une minorité à kiffer gaiement leurs bourrelés, en sautillant dans un champ de marguerite. Peut-être qu’en partageant mon expérience, je pourrai les aider à prendre certaines décisions, à faire de bon choix pour elles, éviter les erreurs, pourquoi pas les conseiller dans leur démarche quelle qu’elle soit … en toute humilité, parce que ce n’est pas mon genre de me la péter.
  • j’aimerai que tu te poses les bonnes questions, toi qui vois le mal partout et qui juge tout le monde. C’est sans doute toi qui a un GROS problème non?
  • je te fais, bien évidemment, avaler MA balance (car elle en a gros!), et j’appelle mon coach pour te la faire digérer (et quand tu verras le coach, tu regretteras)!
  • je te demanderai de passer ton chemin, puisque le sujet ne te touche pas/ne t’intéresse pas, ça nous fera des vacances …

Et maintenant?

Bin je vais te faire suivre mes pérégrinations pardi!

  • le point de départ de l’aventure avec les différents intervenants (mes bourreaux)
  • mes trouvailles alimentaires ou nutritionnelles (pas de régime ici je te préviens, mais du rééquilibrage et du bon manger quand-même!)
  • mes incartades, histoire de bien mettre la haine à mon coach (même pas peuuuuuur)
  • mes résultats au fur et à mesure (petite pression supplémentaire pour ma pomme)
  • mes « youpis » et mes « vas te faire foutre avec tes conneries » (bordel)
  • et j’en passe!

Donc je ne peux que t’encourager à aller t’abonner à mon instagram et mon facebook, pour suivre tout cela de façon plus précise, régulière et en images!

Sur ce, je vais m’empiffrer une dernière fois de chips tartinées de beurre salé et surmontées d’un magnifique morceau de brie aux truffes (oui, on mélange toutes les strates sociales chez moi) et descendre 3 gin tonic cul-sec! Cheers!

« Je crois fermement que le pouvoir de la nourriture a une place fondamentale dans la vie des gens et nous lie aux meilleures choses de la vie. »

— Leo Wood

5 commentaires

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s