Perversion Narcissique: Poules et Lamas, même combat…

Il y a peu, j’ai du revoir mes croyances, mes convictions, et remettre en place mon soutif, tellement ça m’a secoué! Si!

J’ai croisé la perversion narcissique personnifiée! L’incarnation parfaite de la soumission de l’autre… Que même le Roi Soleil, c’est du pipi de Lama à côté du système infaillible qu’il a mis en place.

Le genre d’individu qui arrive à te mettre dans des situations improbables, où tu te retrouves à faire des choses qui ne te ressemblent pas, complètement incongrues quand tu y repenses (si tu as la possibilité et l’occasion d’y repenser), sous l’effet d’un lavage complet du petit bout de cerveau reptilien qu’il te reste. Le type réussit à te convaincre que c’est à toi de te sacrifier, pour le bien de tous. Il a même dépassé le niveau « expert » du game, tu vois! Il a cramé tout le monde!!! Et rien que pour ça, il a carrément toute mon admiration, bordel! Bon… après, je dois avouer qu’il est peut être aussi un peu tombé sur des poules et des poulets limités intellectuellement, vivant en vase clos, et qui plus est, complètement à côté de leurs pompes … Ça aide surement un tout petit peu, quand même (bin si, un peu… mais je t’explique après)!

Heureusement, je me dis que mon niveau d’instruction (pas très haut, j’en conviens, mais juste suffisant), mon recul désinvolte sur les autres, mon nécessaire « tu me fais chier? bin je t’emmerde! », et surtout (oui surtout) l’époque à laquelle je vis, me permettent de garder la tête sur les épaules, et de ne pas sombrer dans la folie destructrice de tels personnages! Mais quand même… ça fait grave flipper!!!

Je te présente donc, l’Empereur Inca!

Bin oui, tu croyais quoi, que j’avais croisé le diable ou bien? Aujourd’hui, personne n’est à l’abris d’un pervers narcissique contemporain, plus expérimenté, plus fin dans son approche, même moi! On dirait même qu’il y a une sorte d’épidémie, si j’en crois les récits variés autour de moi! Mais lui… c’est tellement énorme ce qu’il a fait, que de nos jours, cela ne passerait pas (quoique… j’ai des souvenirs d’un certain Raël et de sa secte…)! Lui et ses potes Grands Prêtres ont mis en place de multiples croyances afin d’organiser, limiter et codifier la vie de ses congénères.

Ce qui m’a le plus marqué (va savoir pourquoi…) c’est la vie sexuelle dans cette civilisation, réglée par les rites imposés.  L’acte sexuel en lui même était bien sûr une façon d’asseoir sa position dans la hiérarchie (ha bin, un peu comme maintenant en fait!), mais également une façon de satisfaire les Dieux. En effet, un acte sexuel n’impliquant pas la procréation (masturbation, sodomie, fellation) était autorisé, et même conseillé, mais comme un sacrifice de soi afin d’obtenir les faveurs d’un Dieu en particulier (tu le vois le rapport entre l’offrande d’une semence ne servant pas à enfanter et la semence utile aux cultures?). Autre exemple, les sacrifices humains… Afin de calmer la colère des Dieux, quand c’était bien, bien la merde, on choisissait un individu en bonne santé (parce qu’on ne refile pas de la barbaque avariée à un Dieu), on lui fait prendre des trucs qui te font voir la vie en rose, histoire qu’il ne sente rien sur le bûcher, et hop, on le fait passer de l’autre côté! Bin, oui! Et tout le monde est ok avec ça! Evidemment! Alors, il ne faut pas oublier que ce peuple, afin de ne pas souffrir du mal des montagnes, mâche de façon presque permanente de la Coca… Cela peut, éventuellement expliquer quelques petites choses… Dernier truc sympa, et qui subjugue Miss Grumpy: la momification… Plus qu’un rite de passage du monde des vivants vers le monde des morts, l’état de momie permet plusieurs choses: tout d’abord, l’état de conservation du corps permet au mort de garder une place « réelle » aux côtés des Dieux. Ensuite, cela permet de le déplacer. A l’époque Inca, pendant la Fête des Morts, les corps étaient descendus de la montagne où ils sont conservés, dans des sacs (d’où leur position de fœtus, c’est plus pratique à transporter!) afin de faire partie intégrante de la fête car plus on est de fous, plus on rit!

Comment et à quelle occasion j’ai découvert tout cela? Lors d’une de nos récentes expéditions, à Miss Grumpy et moi-même. Car haaaaa quel bonheur! Je recommence enfin à avoir un peu de temps, et surtout un semblant de motivation, pour découvrir ce qui se trouve autour de moi. J’avoue que pendant un an, je me suis un peu laissée couler, et je n’étais plus du tout connectée à ce qui m’entourait… Mais tout cela est fini, et je m’en expliquerai bientôt dans un petit post ici… Cette fois-ci, nous nous sommes rendues au Völklinger Hütte, à Völklingen en Allemagne. Un endroit extraordinaire mêlant histoire, culture et art! Perfect! Et j’en reviens donc à mon pote inca que j’ai découvert lors de la superbe exposition Inka, que tu peux visiter jusqu’au 8 avril 2018, en plein milieu de l’immense usine réhabilitée…

Oui, oui… c’est bien Miss Grumpy juste derrière…

Image de l’exposition du site Völklinger Hütte

Alors, bien sûr, là, j’en rigole, tu me connais, il fallait bien que je trouve un prétexte pour écrire des bêtises, mais il est bien évident, que plus sérieusement, je respecte tout à fait les différentes cultures, les cultes des civilisations anciennes, tout ce qui a pu structurer notre vie moderne, et qui structure d’ailleurs encore nombre de communautés. Cette exposition est donc réellement exceptionnelle et très riche, dans un cadre atypique, à voir donc absolument. Attention malgré tout… cela risque d’écorcher quelques uns de tes souvenirs d’enfance…

Je te ferais également vite découvrir, dans un nouveau post, la biennale d’art urbain qui se déroule en parallèle, avec de très belles photos!!!Promis!

Mais pour le moment, je vais compter les lamas pour dormir!!!

 

 

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s