Étiquettes

, , , , , , ,

Aller, avoues!!!! Toi aussi tu l’as posée cette question!!! D’une manière ou d’une autre… Tu as osé! Moi, aussi, il n’y a pas de honte… enfin si… selon le ton que tu as employé!

A l’aube des 40 balais (ho bordel, on ne rajeunit pas! mais j’ai encore une toute petite marge…), je suis encore surprise quand des personnes (sans doute super bien attentionnées, bien évidemment) nous posent cette fameuse question, qui fait trembler toutes les familles primipares (avec un seul gosse quoi!).

« Alors? C’est pour quand le deuxième??? »

Outre le fait d’avoir envie de répondre tout simplement par un magnifique « qu’est ce que ça peut bien te foutre? Et toi, le relooking, c’est pour quand? », j’ai besoin de t’expliquer une bonne fois pour toute notre position. Cela permettra, durant les repas entre amis, de donner uniquement un lien internet en guise de réponse! Et oui, je viens de créer les bouffes 2.0!

A la naissance de Miss Grumpy, on répondait par un sourire poli alors que je tenais encore ma césarienne avec une main, afin de ne pas me vider de tous mes organes…!

Ensuite, vers ses 3 ans, quand elle est entrée à l’école, on expliquait qu’on allait d’abord attendre de voir comment elle allait se débrouiller en classe, tout en rêvant enfin à des plages horaire libres sans entendre mille fois « mamaaaaaaaaaan? ».

A son entrée au CP, donc en septembre dernier, on expliquait que l’écart d’âge était maintenant trop grand, alors que dans notre tête, nous comptons seulement le nombre d’années qui nous séparent encore du départ de la maison de l’enfant prodigue afin de pouvoir organiser de façon ludique notre retraite, loin, très loin, non, encore plus loin que ça! ho bordel, la liberté!

hyoc3c

Aujourd’hui, on continue donc à nous la poser cette question, à Monsieur Grizzly et à moi-même, en mêlant même parfois Miss Grumpy à la conversation: « tu ne voudrais pas un petit frère ou une petite sœur??? hein dis??? ».

Tu le vois arriver le paquet de doigts ou bien? D’où tu oses mettre des idées dans la tête de ma fille (qui ne mesure évidemment pas très bien le fait de passer de un à deux)? Oui, nous avons fait une enfant unique; oui, c’est une chieuse; oui, si nous pouvons la satisfaire nous le faisons en toute conscience mais nuance; oui, nous souhaitons mettre toutes les chances de son côté dans la vie en lui assurant une sécurité financière. Ce choix est un choix personnel, découlant de nos expériences familiales réciproques et pourtant si similaire. Oui, Mr Grizzly et moi-même avons des frères et sœurs, et non, ils ne nous ont jamais servi à rien dans la vie, et nous ont même causé des « petits » soucis (voir ici pour te rafraîchir la mémoire). Pas de soutien, pas de conseil, pas de fraternité, point. Et si tu nous taxes d’égoïsme face à ce choix, j’ai envie de dire que, moi aussi, j’ai un avis bien tranché sur le fait que tu ais 2/3/4/5 gamins, mais étrangement, par correction et par non-connaissance de ton chemin de vie, je le garde pour moi! Tu saisis la différence?

Mais outre tout cela, sache que :

1/ Je suis une grande angoissée, une nerveuse, une stressée. Multiplier les enfants serait un risque de diminuer mon espérance de vie, augmenter ma tension, réveiller mon ulcère…

Illustration Rose Layette

Illustration Rose Layette

2/ Si tout va bien, d’ici une dizaine d’année, on sera tranquille-pépère, avec une gamine qui suivra sa propre route et dont on sera fiers (sinon, on fabrique un abris de jardin et on la fout dedans avec un accès internet, ça devrait suffire). Avec un peu de chance, elle réussira dans la vie, et pourra enfin payer à ses pauvres parents un appart à Londres, avec vue sur la maison de Damon Albarn, heu… je veux dire, une petite bicoque à San Francisco… (solution de repli en cas de lecture de Mr Grizzly…)!

On sera bien là, comme quoi, il ne nous faut pas grand chose...

On sera bien là, comme quoi, il ne nous faut pas grand chose…

3/ Je ne suis pas de ces mamans qui s’épanouissent dans les couches, les biberons, les bavouilles, mais plutôt dans le fait de voir grandir son enfant, de pouvoir partager des choses et échanger, le voir se structurer tout simplement (et même si j’avoue être tout de même nostalgique quand je vois sa petite boubouille sur certaines photos!).

32277_404147997250_2696746_n2

4/ Je préfère bien faire (ou à peu près quoi!) une fois que de tenter le diable 2/3/4 fois, c’est comme ça! Je joue la sécurité!

Rosemary's Baby...

Rosemary’s Baby…

Donc en résumé…: je te demande la couleur de ton string? Alors ne te mêle pas de la vie de mes ovaires, tu seras gentil(le)!

Je crois que là, j’ai été plus ou moins claire!

Au fait, et toi? C’est pour quand le deuxième? Il serait temps non?