In Pierogis We Trust!

J’ai épousé un polonais… oui, ça arrive… du coup, on a fabriqué une mini polonaise… Je ne comprends pas…

Rien de mes gênes d’immense sympathie… une vraie tête de mule, une tête carrée comme jamais, une tête dure comme le mur de Berlin ( avant qu’il ne tombe). Un caractère tout pourri pourri pourri! Même pas tu imagines!

Rien de mes gênes alimentaires non plus… elle ne mange pas de crêpes (sauf celles à la Morteau…), pas de gaufre, pas de bonbons et son premier mot a été « saucisse » afin d’amadouer les vendeuses en charcuterie derrière leur étale…

J’ai engendré un démon de la charcut’, une dingue des knackis, une obsédé du salé! Une gosse qui peut vous dévorer l’équivalent du poids d’une vache en Pierogis…

Un Pierogi, c’est ça… juste un petit ravioli fourré, avec de la viande, ou du fromage, ou de la choucroute, ou ce que tu veux dedans, en fin de compte! Ils peuvent se manger vapeur ou rôtis à la poêle. Pour nous, c’est vapeur de préférence.

Capture

Ca n’a l’air de rien, comme ça, c’est plutôt inoffensif vu de loin, mais attention, c’est complètement addictif!

20150523_132624

Et pour dévorer ces merveilles, l’Enfant ne jure que par un seul restaurant… un sanctuaire, un endroit sacré pour tout polonais/lorrain qui se respecte: Terres Polanes à Thionville!

304011_10151208684434040_580164218_n

Et pour prouver à tous que cet établissement mérite sa réputation et son appellation de restaurant de spécialités polonaises traditionnelles et épicerie fine, nous y avons emmené notre critique gastronomique made in Polska, une vraie polonaise donc… Le Terminator de la Baltique, le Hannibal Lecter des Carpates (car elle est connues du Nord au Sud du pays…), j’ai nommé Belle Môman… (oui, tu peux trembler!).

Rassure-toi, le restaurant et sa gérante ont passé l’épreuve haut la main (ouf!). Elle y a retrouvé SA Pologne: le Bortsch (bouillon à la betterave), la Goulash (bœuf, lard, oignons, épices), la Kaszanka (boudin noir à l’orge perlé), le Bigos (choucroute, viande, petits morceaux de saucisse, épices, cèpes…), des pâtisseries typiques à base de pavot, bref sa jeunesse, et même les petits caramels Krowka de son enfance!

image_616

image_610

Il est bien évident qu’à chaque passage chez Terres Polanes, je dois aller me confesser à l’Eglise de la Carotte qui Crie ( tu n’as pas oublié que je ne mange pas de viande)! Car même si, personnellement, je ne prends que des Pierogis russes (fromage/pomme de terre), il est souvent difficile de résister à la bonne odeur de la Goulash, et je me retrouve souvent à tremper un Kluski (petit pain vapeur de la mort qui tue) dans le plat de mon mari, qui lui s’en tamponne pas mal à ce moment là de la souffrance animal, tant qu’il a assez de bière pour accompagner son repas…

Même avec 2 dents en moins, on croque dans les cornichons polonais!

Même avec 2 dents en moins, on croque dans les cornichons polonais!

Bigos Farmer...

Bigos Farmer…

Mais, je dois également avouer une autre chose… Ce restaurant nous a sauvé d’un drame carcéral inévitable… Car, pendant des années, nous nous sommes rendus complices d’un trafic international de Kabanos (sorte de gendarme sec)… En effet, à chaque retour au « pays » de belle môman, elle s’arrangeait pour prendre une valise supplémentaire, braquait littéralement la charcuterie de Szczecin, remplissait sa valise des fameux saucissons, et passait la douane comme si de rien n’était, suivie par un léger fumé charcutier… Heureusement, maintenant, ces Kabanos se trouvent facilement à quelques kilomètres de chez nous! Ainsi que plein de bonnes choses provenant directement du pays, puisque au fond du restaurant se trouve une épicerie (tu peux même acheter des Pierogis surgelés afin de pouvoir te finir à la maison!)

image_615

Bon… Là, j’espère surtout que j’ai bien orthographié le nom de cette ville polonaise ci-dessus, sinon je m’expose à des représailles sans précédent… il y en a qui se sont retrouvées dans un trou au fond du jardin de belle-môman pour moins que ça! Tu m’étonnes que tout pousse chez elle! Du pur engrais bio!

Personnellement, car il n’y en a pas que pour les polonais et les carnivores de la famille quand même, je suis en joie, car nous approchons du mois de juillet… et qui dit mois de juillet, dit pierogis aux myrtilles!!!! Et sérieusement, si tu ne sais pas ce que c’est que de manger ces petits raviolis chauds, fourrés de myrtilles confites, et saupoudrés de sucre que tu laisses doucement fondre, c’est que tu ne connais pas encore le bonheur absolu pour tes papilles!

fb3f60f745b9715eab26ba534d056677b83fd3cd-pierogi-aux-myrtilles-dessert-et-gouter-polonais

J’entends déjà ceux qui disent « moi j’aime pô les myrtilles », bin rassure toi! Je te conseille alors la coupe de sorbet poire et son coulis chocolat chaud Wedel, une tuerie!

1535473_10152178686299040_107342122_n

Un dernier truc si tu n’es pas encore convaincu: il y a de la vodka et des bières! Et plus sérieusement, le dimanche matin, c’est brunch avec saucisse, œufs brouillés, haricots sauce tomate, lard grillé, jus d’orange et thé noir à volonté!

20150523_130607

Il est temps de te donner les coordonnées de ce paradis ! Et je te conseille surtout de réserver avant!!!

Terres Polanes – 18 rue de Jemmapes – 57100 Thionville – 06 83 63 29 50 – 09 54 50 16 23

PIEROGI_12065_400x400

Bon appétit!!!

Une réflexion sur “In Pierogis We Trust!

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s