L’enfer du premier enfant… ou pas!

J’avais envie de ronchonner un peu aujourd’hui… et pour une fois, l’enfant n’est pas en cause, en tout cas le mien!

Cette semaine, j’ai lu un énième article blog sur la vie horrible que tu as quand tu deviens maman/papa de ton premier enfant, ou tout ce qu’on ne t’avait pas dit avant d’accoucher… (je précise premier enfant, parce que c’est mon cas, et qu’il est bien évident que le nombre d’enfants multiplie les difficultés…) et je suis restée… dubitative… C’est très à la mode, la morve radioactive de nouveau-né. Je m’en sers aussi dans des articles, car certaines situations sont risibles, et il est préférable de les traiter avec humour. Mais quand on en abuse, cela devient pathétique, sans surprise, fade… et parfois même insultant.

Cela m’a fait le même effet quand je suis passée dans les rayons de chez Cultura, sans doute à la recherche du dernier « Chien Pourri » pour Miss Grumpy et que je suis tombée sur un rayon de bouquins « à la mode » dont les sujets sont d’une profondeur abyssale et dont les pages sont extrêmement fournies… Et je me dis, bien sûr, que je devrais écrire des bouquins… Entre ceux avec 3 phrases par page pour dire que le Mojito, c’est la vie (ce qui n’est pas forcément faux, mais on n’en fait un bouquin non plus, hein!), le guide pour percer dans la télé réalité (écrit par un inconnu qui apparemment n’a pas percé jusqu’à moi), ou encore celui qui se lit en 10mn (montre en main, j’ai testé) et qui en plus te traite de connasse (car non, on ne me traite pas de connasse, je suis la seule à pouvoir le faire!), je me dis que je vivrais depuis longtemps de ma prose, écrivant depuis mon petit jardin privé londonien et allant faire mes courses en Aston Martin (c’est un minimum)… En gros, tu prends ton fil d’actualité Facebook, avec les phrases débiles du jour, des petits dessins rigolos et 3-4 photos de chats mignons, tu imprimes, et tu vends le bordel 20 boules! Bin voyons!

photo cultura tdrr

Mais revenons au sujet de l’enfer du « nouveau » parent!

C’est vrai que, comme le disais Madame Foresti, il y a certaines choses passées sous silence, comme les désagréments de la grossesse, ou les joies de l’accouchement (ou de la césarienne pour ma part!). Mais quand je lis des conneries, oui, je dis bien des conneries, sur l’avant et l’après enfant, cela me hérisse mes petits cheveux platine! Voilà ce que j’ai pu lire:

  • Depuis que j’ai un enfant, je ne dors plus…

Bin, ça doit être long, trèèèèès long alors! Ton enfant c’est quoi? Un mutant? Le fils de Dracula?C’est à dire qu’à un moment, si tu ne dors pas, ça veut dire qu’il ne dort pas, puisqu’il t’empêche de dormir (tu suis?), et que logiquement, à la longue, cela doit être mortel! Il est vrai que, et je vais en faire pleurer plus d’une, notre chère Miss Grumpy a fait des nuits de 8h dès l’âge de 3 semaines… Qu’elle ne se réveillait jamais pendant la nuit, et qu’elle pleurait très peu la journée, se contentant d’attendre qu’on vérifie son état général (caca, faim, froid, chaud) afin de s’adapter à ses besoins. Aujourd’hui encore, c’est grasse mat’ et compagnie… Mais, niveau chianteur, elle se rattrape sur d’autres sujets… Pour autant… tu ne dors plus… du tout, du tout, du tout????

Essaies de taper « maman fatiguée » sur google, tu verras le nombre de blogs qui en parle, à croire qu’on est toutes des dépressives, accros à la caféine et à l’odeur du doudou.

ob_3900a4_oeil-clignement-mrbean-thumb-600x325

  • Depuis qu’on a un enfant, on ne sort plus!

Mouais… pourquoi pas… Encore une fois, nous sommes chanceux, puisque nous avons les grands parents à proximité pour une garde éventuelle, mais quand bien même… on la baladait partout (et encore aujourd’hui). Les soirées à deux ont effectivement étaient un peu moins fréquentes, mais les sorties tout court??? Tu ne peux donc pas sortir ton enfant au restaurant? au café? aux courses? dans la rue? Merde, il est chiant ce gosse!

  • Depuis que j’ai un enfant, je n’ai plus le temps de prendre une douche ou de faire pipi…

Va falloir m’expliquer là… Il n’est pas arrivé une seule fois que je reste en pyjama plusieurs jours d’affilé, pas lavée, les yeux pleins de caca, car l’enfant ne m’avait pas laissé une minute pour respirer. Déjà, parce que j’ai un mari, et parce que Miss Grumpy ne s’était pas encore transformée en suceuse de temps.

La seule fois où j’ai dû passer le fameux appel à un ami (en l’occurrence, ma mère qui habite à 10 mètres) c’est quand j’ai eu la bonne idée de me balader pieds nus, avec Miss Grumpy dans les bras, tout en lui donnant son biberon, que le dit biberon s’est suicidé sur le sol, et s’est explosé tout autour de moi. Car oui, j’avais des biberons en verre, c’est tellement plus drôle quand ça casse, et tellement plus lourd que tu te chopes une tendinite! Et là, coincée au milieu de la cuisine, pleine de lait, avec la petite qui voulait manger, un sol glissant parsemé de bouts de verres, je n’ai eu d’autre solution que de choper mon téléphone pour crier au secours et voir débarquer ma mère dans la minute, balais-serpillière dans la main droite et seau dans la main gauche!

Sinon, je ne vois vraiment pas!

la_vie_de_maman_carte_de_voeux-r1848c5b50fc84b92bd08e625d826806b_xvuak_8byvr_324

  • Depuis que j’ai un enfant, j’ai fait une croix sur tous mes principes d’éducation…

Et notamment le co-dodo. Apparemment, tous les parents promettent, avant d’avoir un enfant, de ne jamais accueillir leur rejeton dans leur lit, lieu sacré du couple! Soit, je suis de ceux là. C’est mon territoire pas celui du nabot! Le truc c’est qu’ensuite, beaucoup de parents se ravisent. Ma question: POURQUOI??? Si l’enfant est malade ok, si il a fait un cauchemar… à la limite, mais si vraiment tu es gêné par sa présence, pourquoi? Parce qu’il pleure, il chouine, il piaille? Parce que tu as peur qu’il s’étouffe? Qu’il se fasse enlever en pleine nuit par des extra-terrestre??? Cela peut être une bonne raison, mais qui à terme, te fait perdre ton indépendance dodotale! Dommage pour ta gueule! Moi, perso, je dors bien, peu, mais bien!

image1

Tout ça pour te dire que si tu trouves que ta vie est un enfer depuis que tu as un petit bébé tout mou et joufflu, attends un peu qu’il grandisse, qu’il parle, qu’il se déplace d’avant en arrière et même latéralement… tu verras, c’est mille fois pire! Et si le minus est vraiment si invivable, prends des notes, et prépares ta vengeance pour son adolescence (c’est tellement sympa de le réveiller avec l’aspirateur le dimanche matin à 8h30, alors qu’il est rentré de boîte à 4h)!

Bonne chance!!!!

3 réflexions sur “L’enfer du premier enfant… ou pas!

  1. Bon, je ne suis pas encore maman, mais c’est vrai que quand tu lis certains blog, c’est à croire que c’est un ENFER d’être maman. D’autres par contre, sont dans l’extrême inverse et minimise les choses… Ca dépend du point de vue de chacun je pense… MAis je comprend ton ras-le-bol ! Je crois surtout que c’est devenu un effet de mode de se plaindre de ses gosses sans arrêt pour alimenter son blog…

    Bref ! J’ai adoré ton article ! & J’adore ta façon d’écrire 😉

    J'aime

Tu as envie de laisser un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s