Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

Les enfants, ça rie, ça pleure, c’est plein d’émotions, et ça les exprime, c’est bien normal, puisqu’ils ne savent pas les gérer. Alors, quand toi, adulte, tu laisses tes émotions prendre le dessus, ces petits êtres sensibles ne peuvent rien faire contre…

Oui, hier, J’AI fait pleurer ma fille…

Mais pas de l’un de ces pleurs de vexation ou de colère…non… Un pleur de ras-le-bol, à la suite d’une énième réprimande concernant son travail scolaire (sans doute non justifiée…); un pleur de trop plein après une énième injonction à ranger ses affaires (très justifiée); un pleur de déception après m’avoir vu envoyer sur les roses Monsieur Grizzly à propos d’une sombre histoire de gaufres (c’est chaud les sujets de dispute chez nous!).

Pour la première fois, elle est montée à l’étage en hurlant sa douleur dans l’escalier, pour s’enfermer dans sa chambre…

Tu vas me dire que je suis une mauvaise mère, que je devrais lui parler calmement, l’écouter, appliquer l’éducation positive! Oui, toi, la blogueuse parentale pseudo-parfaite et donneuse de leçons, qui fait du co-dodo, qui a allaité jusqu’aux 4 ans de ton mioche, qui ne mange que des légumes bio (prouve-le!), qui parle tout le temps à voix basse, et qui a toujours le temps pour tout et pour tout le monde! Bin, je te dis merde! Parce que des fois, tout arrive en même temps, tu n’arrives plus à gérer ni ton esprit, ni ta parole, et tu as juste envie d’envoyer chier tout le monde, même ton enfant, parce que tu es humaine, simplement, et que toi aussi tu as des émotions!

Education positive? No frustration, no punition, no réprimande… Aller dans le sens de l’enfant et l’accompagner dans toutes ses actions… On en parle de MA frustration??? De plus, cette appellation implique donc qu’il existerait une éducation négative! C’est très présomptueux, je trouve! Je parlerais plutôt d’éducation adaptée à chaque enfant, car je ne pense pas que qui que ce soit détienne la vérité ( ça se saurait depuis le temps!). Mais je ne vais pas débattre de cela ici, des psy, des forums… s’en occupent pour moi!

Parce que oui, j’ai fait pleurer ma fille… c’est ça la chose importante.

Involontairement, bien sûr, mais cela m’a fait apprendre sur elle, connaître ses limites, moi qui la croyais hermétique à mes remarques. Cela m’a fait grandir en tant que parent, et elle, en tant qu’enfant. Cela m’a fait pleurer aussi, et cela nous a fait du bien. Elle sait que je suis exigeante, dure parfois, hermétique à certains arguments, mais à 7 ans, c’est peut être trop lui en demander que de savoir pourquoi.

Parce que je l’aime plus que tout et que je veux seulement qu’elle ne me ressemble pas.

arbre6

Alors oui…hier soir, j’ai fait pleurer ma fille, mais cette fois, cela m’a touché, car cela l’a touché, et que j’ai enfin compris qu’elle ne me ressemblera pas…