Mon gâteau au chocolat tant convoité!

Que les choses soient claires: je n’ai pas de photocopieuse à la maison, alors quand une copine me demande une recette, je dois lui recopier à la main! Je suis donc dans l’obligation de trouver un bout de papier ne comportant ni licorne, ni princesse, ni pingouin ou autre dessin bizarre gribouillé minutieusement par l’enfant et que tu dois conserver impérativement dans le cas où ton rejeton devienne célèbre (juste pour te faire des tunes en les revendant à la presse), puis un stylo, qui fonctionne de préférence, et d’une couleur envisageable pour une relecture aisée (pas de mauve, jaune ou vert fluo…), et enfin et surtout, trouver 5mn pour recopier les fameux ingrédients.

Du coup, je me suis enfin décidé à mettre en ligne cette recette de gâteau au succès phénoménal, et qui me vaut à chaque fois un accueil digne d’un vainqueur d’une rock star hyper sexy!

Ce gâteau est comment dire… le seul que Miss Grumpy accepte de manger, étant beaucoup plus portée sur l’aspect salé de l’alimentation. C’est pour dire!

Voici The Absolute Chocolate Cake!

Lire la suite

Le gâteau/flan aux poires de ma Môman!

Quand j’étais petite, à la maison, il n’y avait jamais ou rarement de pâtisseries industrielles, de paquets de gâteaux en forme d’animaux de la savane, de bonhomme qui rigole, de tronche de cake ou je ne sais encore quelle autre connerie. Chez nous, c’était du fait maison, car on avait la chance, mes frères et moi, d’avoir une môman qui s’occupait de nous à temps plein, ou en tout cas jusqu’à mon adolescence. Après j’ai commencé à lui couter trop cher et elle a du reprendre un job!

Du coup, quand je rentrais de l’école, sur la table de la cuisine m’attendait mon bol de lait ou de cacao, et souvent un bon gâteau ou des viennoiseries tout juste sorties du four, et dont l’odeur embaumait tout l’étage. Des tartelettes à la compote de pomme, un marbré, un gâteau à la noix de coco (dont je vous parlerai sans doute plus tard, car c’est juste une tuerie pour les amoureux de noix de coco), des chaussons aux pommes, et j’en passe. Lire la suite