Houlalalalalalala, qu’elle est fière d’avoir été sélectionnée, et ce, pour la troisième année consécutive, pour le Spot E-Fluent de Parole de Mamans, à Paris au Carreau du Temple, voui, voui, voui!!!! Ha bin attends… Faut quand même se la raconter un peu de temps en temps (même si mon égo est déjà égal à la superficie de l’ Amérique du Sud…), sinon, ça sert à quoi d’être blogueuse??? Bon ok, être blogueuse c’est aussi informer, aider, conseiller, blah blah blah mais c’est surtout se mettre en avant, se mettre dans la lumière, être au centre de l’attention. Et quand un événement nous aide à briller un peu plus, on y court!!!! Et si tu me connais en personne, tu sais donc à quel point tout cela est vrai!

J’avais déjà fait un article sur le Spot E-Fluent il y a deux ans. J’y avais pesé le pour et le contre d’un tel événement. Les partenariats, la rencontre avec les autres blogueuses de la sphère parentale… Le Spot, ce sont 2 jours intenses, l’un pour les blogueurs et l’autre pour les parents connectés avec de nombreuses surprises comme des rencontres avec des youtubeurs star (que j’avoue ne pas du tout connaître…). Cette année, j’avoue, j’étais moins dans le mood, dans l’excitation extrême de la première année, car désormais, Miss Grumpy est « grande » et donc les stands me paraissent moins adaptés à ma situation de mère d’une pré-pré-pré-ado. Et puis, tant de choses en tête (qu’il faudra quand même mettre par écrit un jour…). Ce fut toutefois l’occasion de voir les copines: la petite blonde, Marine, du blog The Blonde Mother et la grande brune,Karine, de Kidimum !

Une journée à Paris qui commença avec un réveil à 5h du mat et un train à 6h24… Ça pique sa mère!!!! Résultat, tête ronchon de Mr Grizzly (qui a tenu à m’accompagner, qu’il est gentil!)… après une petite marche revigorante dans les rue de Paris en pleine effervescence matinale…

Halte dans un café pour se sustenter, et meeting avec les filles! Mr Grizzly, aux vues des sujets de discussion engagés (je ne suis pas sûre que le problème des seins douloureux d’une femme qui allaite le passionne), quitta le navire rapidement pour nous laisser tout à notre journée spéciale.

Et zouh!!!! Carreau du Temple, stands, musique, petits cadeaux qui font plaisir , cours de yoga (vite abrégé avec les copines car la souplesse n’est apparemment pas notre fort…) et j’en passe! Malgré le nombre élevé de stands pour enfants en bas âges, j’ai quand même eu quelques coups de cœur!

Les voici donc!

Les pochoirs de la marque de maquillage pour enfants Snazaroo.

Ultra simple d’utilisation, rapide, motifs sympas, c’est juste parfait pour assouvir la passion de Miss Grumpy pour les faux tatouages! Merci au passage à la jolie main de Karine et sa superbe sirène!

Les magnifiques robes de fête de chez Tape à l’œil.

Dommage que les hôtesses n’aient pas été très enclin à la discussion… je dois sans doute être trop vieille pour être dans leur cible! Mais il faut croire que je ne suis pas rancunière, car j’ai craqué en rentrant à la maison, et j’ai commandé 3 robes…

Les pochettes personnalisables « l’affaire est dans le sac » de chez A-Qui-S.

Cette société française m’avait déjà conquise l’année dernière avec leur sac en toile de jute de Noël, que je vais réutiliser cette année. D’ailleurs, je t’offre joyeusement 10% sur ta prochaine commande avec le code EFLUENT17, et ouais, chu comme ça moi!

Un peu plus loin de l’E-Fluent, Karine, toujours à l’affût des nouveautés, des tendances et de bonnes choses à déguster, eu l’excellente idée de nous faire découvrir le BigLove (rien que le nom, tu sens l’amour de la bouffe monter en toi), restaurant italien prêt à régaler nos petits estomacs affamés. Un verre de vin blanc et une pizza sans gluten/pesto plus tard… le bonheur se lisait dans nos yeux.

Merci Kidimum par la photo 😉

En résumé une bien belle journée fatigante (je les sens les 40 ans boudiou!), la joie de retrouver les copines si éloignées, une organisation de fous, avec toutefois un petit regret par rapport aux marques qui n’ont pas vraiment joué le jeu. Faire autant de kilomètres, pour avoir à quémander un pauvre échantillon (que parfois on n’arrive même pas à avoir), je trouve cela dommage. Car, il faudra m’expliquer comment on peut parler d’un produit sans pouvoir le tester… ou sans que les « commerciaux » étant sur place nous explique de quoi il en retourne. Heureusement, quelques uns ont sauvé l’honneur…! Même si je me doute bien, comme je le disais plus haut, que mon âge avancé (si, si, il ne faut plus se mentir!) doit y être un peu pour quelque chose… Vieille, mais pas sénile!

Et puis… Heureusement, Paris, qui restera toujours Paris!

Toujours à la recherche de collages de Fred Le Chevalier!